Une question pour vous parents, pour vous professionnels de la Petite Enfance…
Pourquoi ne pas opter pour une motricité libre ?

Avant de pouvoir répondre à cette question, il est indispensable de savoir ce qu’est la motricité libre…
Une idée ?

La motrice libre consiste à laisser l’enfant libre de ses propres mouvements : le laisser bouger, explorer les différents espaces dans lesquels il évolue, attraper les jeux qu’il a à sa disposition, les lancer, sentir les formes et les textures, voire même les goûter… L’enfant aura la possibilité de découvrir son corps, d’explorer ses capacités et de se développer en toute sécurité tout en faisant ses propres expériences. C’est aussi permettre à l’enfant de développer son autonomie ainsi que sa confiance en lui.
L’adulte, lui, observe l’enfant et apprend à ne pas intervenir à chaque fois, mais il doit être présent pour l’accompagner, le rassurer et l’encourager lors de ses acquisitions.

Un concept qui date des années 60, inventé par la Docteur Emmi Pikler et qui est adopté par un bon nombres de professionnels de la Petite Enfance. On retrouve notamment ce terme dans les projets pédagogiques des Établissements d’Accueil du Jeune Enfant (EAJE).

Avec un graphisme très plaisant, ce petit livre de Bougribouillons explique très bien les étapes de développement de l’enfant de façon succinctes. Il aidera les parents à mieux les comprendre et à mieux les repérer. Quelques conseils sont également donnés pour respecter pleinement et encourager la motricité libre.
Il pourra aussi servir de support ou de petits rappels aux professionnels dès lors qu’ils aborderont ce sujet, lors de la réécriture du projet pédagogique par exemple.

Nous entendons encore beaucoup de parents nous dire qu’ils ont installé leur enfant dans un « Youpala ». En faisant ce choix là, cela « risque d’entraver son développement moteur individuel si harmonieux ». Bien sûr que tout cela est une question de dosage, il peut y avoir un risque si l’enfant passe beaucoup de temps dans ce trotteur. Ce livret peut alors nous permettre de nous recentrer sur ce sujet et d’accompagner pleinement l’enfant dans cette démarche de motricité libre.

Ce qui est important pour moi à retenir dans ce livret, c’est que le rôle de l’adulte n’est pas de faire les mouvements ou anticiper les mouvements de l’enfant mais de bien le laisser faire, explorer seul. Il doit également être présent, observateur, à l’écoute et d’offrir un environnement adapté pour son « bon » développement et l’acquisition de son autonomie.

Belle découverte et bonne lecture.